Menu Retour accueil
 >  Actualités  >  Handicap a l ecole

Handicap à l'école

Du principe d’une école inclusive à la mise en place d’un accompagnement spécifique, de nombreux efforts sont fournis pour offrir une scolarité ordinaire aux enfants en situation de handicap. La loi du 11 février 2005 reconnaît à tout enfant handicapé le droit d'être inscrit en milieu ordinaire, dans l'école la plus proche de son domicile.
« Des progrès fulgurants ». C’est ainsi que le Cnesco (Conseil national d’évaluation du système scolaire) juge la scolarisation des enfants en situation de handicap. Chiffres à l’appui, le bilan est en effet plutôt satisfaisant : entre 2004 et 2014, le nombre d’enfants handicapés scolarisés en milieu ordinaire, et donc dans leur établissement de secteur, a quasiment doublé, passant de 132 000 élèves à plus de 252 000. « La scolarisation des élèves en situation de handicap n’est pas encore complètement réalisée, mais elle évolue. On ne parle plus d’intégration, mais d’inclusion, souligne Philippe Marlier, conseiller technique du recteur pour l’adaptation scolaire et la scolarisation des élèves en situation de handicap, à l’académie de Besançon. Ces élèves ont toute leur place dans une école, un collège ou un lycée car cette inclusion est de mieux en mieux préparée. »

Véritable accélérateur de la scolarisation des enfants handicapés, la loi du 11 février 2005 renforce toutes les actions en sa faveur. Ainsi, dès l’âge de 3 ans, à la demande des familles, les enfants en situation de handicap peuvent être scolarisés à l’école maternelle. C’est ce qui s’est passé pour Maël, dont l’autisme a été diagnostiqué à l’âge de 2 ans. Soutenus par leur pédopsychiatre, les parents du petit garçon optent pour une scolarisation ordinaire. « Maël présente un autisme de haut niveau, ses fonctions intellectuelles ne sont pas altérées, au contraire. Il est donc normal qu’il suive le même programme que les autres élèves. Pour faciliter son intégration, nous bénéficions de la présence d’une auxiliaire de vie scolaire à mi-temps, qui l’aide notamment pour l’apprentissage du graphisme », partage Isabelle, la mère de Maël. Une aide précieuse, donc, qui entre dans le cadre d’un protocole spécifique.

Les dispositifs

Les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) gèrent les dispositifs d'intégration scolaire.
Le parcours scolaire de chaque élève handicapé fait l'objet d'un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS). Ce projet définit les modalités de déroulement de la scolarité. Pour les élèves nécessitant un enseignement adapté, il existe des structures d'accueil spécialisées : les Ulis (Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire) école/collège/lycée.
Afin d'accompagner l'externalisation des unités d'enseignement en écoles ordinaires, un nouveau cahier des charges a été publié (BO Santé n° 16/08 du 15 septembre 2016) et transmis aux recteurs à la rentrée scolaire 2016.
Quant aux circulaires du 8 août 2016 et du 8 décembre 2016, elles apportent des améliorations pour l'insertion professionnelle : meilleur accès au stage de troisième, généralisation des attestations de compétence, etc...
Un effort fourni sur le numérique, enfin, permet de mieux répondre aux besoins des élèves.

Scolariser des élèves en situation de handicap

Si les rouages administratifs sont lourds et les acronymes nombreux, la finalité peut être très bénéfique à l’enfant. Par exemple, certains élèves obtiennent l’utilisation d’une tablette ou d’un ordinateur pour les aider dans la prise de notes, d’autres l’usage d’un clavier en braille, d’autres des logiciels particuliers pour répondre aux exercices demandés par l’enseignant… Il est même possible d’obtenir un aménagement des horaires, voire la présence d’un accompagnant présent en classe pour l’enfant handicapé.

Première étape : constitution du dossier

Contacter la Maison De l'Autonomie de l'Isère, lieu unique destiné à faciliter les démarches des personnes en situation de handicap. En fonction du type de demande, il y a une période optimale pour déposer votre dossier afin de permettre à l’éducation nationale ou au service transport du département de mettre en oeuvre les décisions de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

Pour connaître les démarches et télécharger les documents, cliquer ici.

Deuxième étape : élaboration du projet personnalisé de scolarisation

Le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) est un document écrit qui définit et coordonne les modalités de scolarisation et les actions pédagogiques, psychologiques, éducatives, médicales et paramédicales adéquates à mettre en place pour faciliter la scolarisation de l'élève handicapé. Il précise si l'élève a besoin d'être accompagné par une personne en charge de l'aide humaine et de matériel pédagogique adapté. Il est bâti par l'équipe pluridisciplinaire d'évaluation de la MDA en tenant compte des souhaits, compétences et besoins de l'élève. Le PPS est validé par la CDAPH qui se prononce sur l'orientation de l'élève ainsi que sur les éventuelles mesures d'accompagnement.

Troisième étape : le suivi et l’accompagnement

Une équipe de suivi de la scolarisation (ESS) facilite la mise en œuvre du PPS et assure, pour chaque élève en situation de handicap, un accompagnement attentif et régulier.

C'est l'enseignant référent de chaque élève qui réunit l’équipe de suivi et veille à la continuité et à la cohérence de la mise en œuvre du PPS, puisqu'il est l'interlocuteur privilégié des acteurs du projet. Présent à toutes les étapes du parcours scolaire, il est compétent pour assurer le suivi du projet des élèves scolarisés dans les établissements du premier et du second degrés ainsi que dans les établissements médico-sociaux. Il réunit les équipes de suivi de la scolarisation (ESS) pour chacun des élèves dont il est le référent et assure un lien permanent avec l'équipe pluridisciplinaire de la MDA.

En savoir plus...

Rendez-vous
Février Mars Voir l'agenda complet >>
La PEEP, c'est 200 000 familles réparties en 5 000 associations sur tout le territoire. Ni de droite ni de gauche, la PEEP est attachée à l'école publique et à la laïcité, elle est aussi indépendante de tout syndicat et de toute religion. Les parents PEEP mettent la question éducative au centre de toutes les attentions. Leur unique préoccupation est l'intérêt de l'enfant dans le système éducatif français.
Maison de la PEEP
19 rue Augereau
38000 GRENOBLE

Secrétariat
04 76 87 23 35
peep38@gmail.com

Service Manuels Scolaires
04 76 46 14 04
peeppmsgrenoble@gmail.com

©2015 - COM & NET - Infos légales - Plan du site